Références

Stratégie foncière en terrain fragile

  • Partager le projet




• Maîtrise d’ouvrage
:  EPFAM (Etablissement Public Foncier et d’Aménagement de Mayotte)

• Période : février à  septembre 2018

• Chiffres clés : 260 000 habitants à Mayotte en 2017, 340 000 attendus en 2030

Le Contexte

l’Etablissement Public Foncier et d’Aménagement de Mayotte (EPFAM) a fait appel à Menighetti et au groupe AREP pour l’accompagner dans la définition d’une stratégie d’acquisitions et d'interventions foncières sur les territoires de Koungou, Mamoudzou et Dembéni.
Présents dans l’Océan Indien depuis plus d’une quinzaine d’années, Menighetti a pu rapidement mettre à profit sa connaissance du territoire.

Les Enjeux

Mayotte se trouve à la croisée des chemins d’un développement qui, s’il ne s’organise pas correctement dans les prochaines années, pourrait mettre en péril le patrimoine naturel exceptionnel de l’île : un des plus beaux lagons du monde, une faune et une flore unique. Confrontée à une dynamique démographique très soutenue avec des besoins croissants majoritairement assurés par le recours à l’importation (produits de consommation courante, mobilités, matériaux de constructions, …), la question de la viabilité de son modèle se pose à terme.
Inventer une nouvelle densité urbaine, compatible avec le développement durable et la fragilité de l'écosystème
Mayotte concentre l’ensemble des problématiques et enjeux qui se posent à nos sociétés : migrations, chômage, délinquance juvénile, évolutions démographiques, développements durables. Comme l’ont bien compris les élus et l’ensemble des acteurs, il faut ici plus qu’ailleurs innover et approcher différemment les projets, au regard des fragilités du territoire qui sont à la fois écologiques, structurelles et sociales. Des enjeux qui résonnent sur tout le territoire mahorais.

La Mission

Menée en collaboration étroite avec les acteurs du territoire dans une démarche partagée, la mission a mobilisé  des compétences pluridisciplinaires des équipes d’Arep et de Menighetti: urbanistes, experts environnementaux et programmistes. 

Débats et échanges ont été organisés successivement sur chacune des communes de Mamoudzou, Dembéni et Koungou ; 2 séries d’ateliers réunissant une vingtaine d’élus et techniciens, ont ainsi été organisées et ont conduit à :

  • Présenter une restitution de la compréhension du territoire, de ses problématiques et de ses urgences ;
  • Proposer 15 territoires de projet ;
  • Définir des orientations urbaines et programmatiques avec un « programme-projet » sur ces 15 secteurs ;
  • Définir 6 secteurs prioritaires.

Un cahier de recommandations d’aménagement et de développement synthétise l’ensemble des propositions :
  • Densification urbaine en cohérence avec les infrastructures, les équipements et les modes de déplacements ;
  • Production d’un habitat en adéquation avec les ressources locales et les filières économiques permettant un développement territorial endogène.

Ce travail de terrain de 7 mois en co-construction, rythmé par des visites de sites et des entretiens avec les élus et représentants des services, a permis d’élaborer progressivement une stratégie foncière pré-opérationnelle compatible avec le développement durable et la fragilité de l'écosystème de Mayotte.